AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evelyne Kassovitz-Farkas

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
if you like it then
you should put a ring on it

posts : 21 arrivée : 30/04/2018

métier : vétérinaire
statut et orientation : hétéro et mariée depuis 4 ans

Citation : Even if you see them coming you're not ready for the big moments. No one ask for their life to change, not really. But it does. So what are we? Puppets? Nah. The big moments are gonna come, you can't help that. It's what you do afterwards that counts. That's when you find out who you are

MessageSujet: Evelyne Kassovitz-Farkas    Mer 27 Juin - 14:43


Evelyne Kassovitz-Farkas
feat. candice accolla
Bonjour, je m'appelle Evelyne Farkas, née Kassovitz. Je suis né(e) le 27 juin à Budapest et j'ai donc 26 ans. Je suis arrivé à Budapest il y a 26 ans et j'y suis vétérinaire. Dans la population de la ville je suis plutôt la vétérinaire avec le coeur sous la main mais également née avec du sang aristocrate dans les veines et marié à un politicien important. Mes revenus sont plutôt élévés, je suis mariée et plutôt attiré par les hommes.
Ah l'amour ...
Déjà petite fille, Evelyne a toujours rêvé de rencontrer son prince charmant. Mais Cupidon n’a pas voulu d’elle. Elle a fini par se marier, par pure intérêt et pour sauvegarder sa famille. Elle a cru pendant longtemps qu’avec le temps l’amour finira par naître entre son mari et elle ; Mais à chaque fois qu’elle pense qu’ils deviennent proche, il s’enfuit. A la longue Evelyne commence à désespérer et à penser que le vrai amour est quelque chose qu’elle ne connaitra jamais. Alors elle se tourne vers son entourage et y joue les entremetteuses. Si elle ne sait pas vivre le parfait amour, alors elle fera tout qui est dans son possible pour que ses amis le vivent à sa place.
qui je suis
Evelyn est quelqu’un de calme, de douce et de charmant. Les gens tombent naturellement sous son charme. C’est quelqu’un qui est toujours souriante, un vrai petit rayon de soleil pour ceux qui croisent sa route. Elle est maladroite, pas tout le monde est parfait. Et elle a souvent la tête dans les nuages. Elle aime sa famille et est très proche d’eux. C’est quelqu’un d’altruiste, toujours prête pour aider les autres. Evelyne a une âme sensible et presque innocente, elle ne voit pas le côté noire des gens, et cela fait d’elle quelqu’un de fragile. Heureusement pour Evelyne, les gens ne semblent pas abuser de sa bonté, ou dans le pire des cas elle a son grand frère qui est là pour tenir un œil sur elle. Côté amour c’est une fleur bleue, romantique à mort. Mais malgré ça, elle a quand même accepté d’abandonner l’amour pour un mariage arrangé. Elle aurait espéré qu’avec le temps l’amour finit par naître, mais malheureusement bien que son mari soit un homme formidable, il semble ne pas vouloir aller plus loin que de l’amitié. Evelyne avoue que parfois cela fait mal car elle aurait quand même espéré vivre un conte de fée… mais non, ça sera pour dans une autre vie… Mais cela ne l’empêche pas de se mêler de la vie d’amoureuse de son entourage et de vouloir que tout le monde vit un conte de fée digne de ce nom. Eh oui… ça peut être très chiant de l’avoir comme amie.
il était une fois
Les photos sont des étincelles d’un passé. Généralement nous gardons des photos de moment dont on aimera se rappeler plus tard. La première fois qu’on monte à vélo, notre premier petit chien, une escapade entre filles… Pourtant mes doigts glissaient sur la photo de mon mariage. Ma robe de mariée était magnifique et elle avait couté très cher. Trop cher à vrai dire. Pourtant malgré le sourire que j’affichais au photographe, ce mariage n’avait à vrai dire rien d’heureux. Oh je me souviens encore de la musique, des rires des invités et de mon époux qui me tenait délicatement la main. Oui, il était délicat, tendre, gentil… mais il n’y avait pas d’amour. A vrai dire à cette époque on ne se connaissait que très peu. C’était ce qu’on peut appeler un mariage d’arrangements. Ma famille avait encore du sang aristocratique dans les veines et l’argent n’a jamais été un problème. Par contre mon père avait fait des très mauvais choix en politique. Il avait soutenu les mauvais parties et à Budapest cela peut vous causer plus que votre réputation. Alors un mariage fut arrangé. Il était un politicien d’un bon partie, qui gagnait en m’épousant bien sur l’ouverture envers l’aristocratie et beaucoup d’argent pour sa campagne. De mon côté, je sauvais la réputation de ma famille –surtout de mon père- et très vite ses mauvais choix en politique lui furent pardonnés. Par contre moi je me retrouvais coincé dans un mariage.

Ce n’est pas un heureux mariage mais ce n’est pas un mauvais non plus. A vrai dire c’est assez difficile d’expliquer ma situation. Les années se sont écoulées et on a appris à vivre ensemble. Nous avons même adopté une petite fille Eva. Et à vrai dire… J’aime bien ma vie. J’ai une belle maison, une fille adorable et un mari attentionné. Oui, certes il me manque l’amour. Et je n’aurais probablement pas eu du mal à aimer mon époux… Si ce dernier n’était pas aussi distant à chaque fois que je m’approche de lui. Au fil du temps j’ai fini par abandonner. Il s’occupe de notre fille, il m’aide dans les tâches ménagères et n’oublie jamais mon anniversaire. Et bien que nous dormons dans le même lit (pour ne pas éveiller des questions de la part de notre fille – car après tout pour le monde extérieure nous restons un couple parfait), jamais il m’a touché ou même tenté quoi ce soit. J’ai fini par me dire que je n’étais pas du tout son genre. Dommage car il aurait pu être le mien… Soit avec le temps j’ai fini par accepter. Pourtant il y a encore un an, le soir de noël, nous avions bu un peu de trop… et j’ai cru voir des étincelles. Du moins il m’a embrassé comme jamais je n’en aurais cru capable et ce qui s’est passé après… c’était… Waouw… Mais le lendemain matin il a fait comme si de rien était, et quand j’ai enfin trouvé le courage de lui en parler… Baaam j’ai eu droit à la douche froide… Il m’a dit que c’était une grande bêtise… Vous comprenez qu’après je n’en ai plus jamais parlé. Et la vie a simplement continué son cours…

Voilà en résumé mes 4 ans de mariage. Avant ça ? Et bien j’ai eu une enfance assez heureuse, même si ma mère est morte lorsque j’étais encore une petite. Mais malgré cette absence j’ai pas eu de quoi me plaindre. D’ailleurs j’ai même eu une vie de princesse, j’ai eu tout le luxe possible et j’ai été envoyé dans les meilleures écoles. Et bien sur tout comme mon grand-père, mon père et mon frère je décide de faire la médecin. Mais après un an à l’université je change (contre l’avis de mon père) et finit par devenir vétérinaire. Certes ce n’est pas aussi prestigieuse mais j’aime soigner les animaux et même si je n’ai pas suivi les traces de mes ancêtres, le fait que j’ai sauvé la réputation de mon père en me mariant avec un quasi inconnu. Disons que mon père a bien vite fermé les yeux sur mon métier. Voici donc mon histoire en quelques lignes mais qui vous donne déjà un très bon aperçu de qui je suis et de ce que j’ai vécu et vis.
De l'autre côté de l'écran je m'appelle Naileen et j'ai 29. J'ai connu JSY par jason, ange etc. J'ai choisi d'incarner candice accolla et c'est un inventé . Le groupe où je me sentirai le mieux est mariage is just politics.
by kusumitagraph' | lorelei sebasto cha
Revenir en haut Aller en bas
 
Evelyne Kassovitz-Farkas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Just say yes ! :: Getting to know each other :: Les Passeports-
Sauter vers: